Rechercher

Face à face : dans le Luberon, un prédateur redoutable

LE CIRCAÈTE JEAN-LE-BLANC s’alimente principalement de grandes couleuvres. Il les avale toutes entières : on peut voir dépasser de son bec le bout de leur queue alors qu’il est déjà en train de digérer la tête ! Son drôle de nom vient des mots grecs kirkos, faucon, et aetos, aigle. Jean était un surnom donné au Moyen-Âge aux personnes habiles et adroites et le blanc est la couleur de ses plumes inférieures.




2 vues0 commentaire