Rechercher

L'insolite au coeur de Fréjus

MOSQUÉE MISSIRI Comme un petit coin de terre africaine transportée en France, la mosquée Missiri dresse ses murailles ocre et ses tours hérissées dans le ciel méditerranéen de Fréjus. Une création originale voulue par l’armée française pour combattre le spleen de ses tirailleurs sénégalais et maliens. Ce qui explique le choix de la Grande mosquée de Djenné au Mali comme source d’inspiration. L’idée en reviendrait au capitaine Abdel Kader Mademba, aux fins de donner aux tirailleurs africains l’illusion de leur cadre natal, et éventuellement de permettre aux musulmans la pratique de leur religion (l’absence de toiture ne plaide pas vraiment pour un tel usage, il faut en convenir).

Bâtie en 1930 par les tirailleurs eux-mêmes, la mosquée du camp de Caïs se distingue cependant de son modèle malien du xiiie siècle par ses modestes dimensions, et par l’usage du ciment à la place de la terre crue. Par sa couleur ocre aussi, que l’on ne retrouve pas à Djenné. En revanche, on a poussé le soin de l’imitation jusqu’à reproduire ces pointes murales (du béton armé ici, du bois de palmier en Afrique) servant d’échafaudage permanent. Quant à l’origine de son nom, elle est bien simple : missiri, en langue bambara, signifie mosquée !


















4 vues0 commentaire